Les chroniques de Hallow Tome 1

Publié le 23 Mars 2019

Sous-titre : Le ballet des ombres

Auteure : Marika Gallman

Editions : Milady

Genre : Bit-Lit

Nombre de pages :  471 pages

- Ils se rendent compte que je ne viendrai pas ?
- Bien sûr que tu viendras. Craig a décidé de te caser avec Aaron.
Je me tournai vers Harrison.
- Ne fais pas cette tête. Il t'aime bien.
- Qui ça, Craig ?
- Aaron, répondit-il comme si j'étais la dernière des arriérées. Pour une fille qui partage mon héritage génétique, parfois, tu es vraiment lente à la détente.

Abby possède le pouvoir d'absorber l'énergie des personnes qui l'entourent. Un don dont elle ignore presque tout et dont elle se sert surtout pour dévaliser des galeries d'arts. Jusqu'au jour où elle fait la connaissance d'un policier qui semble porter en lui la capacité d'annuler son pouvoir... Leur rencontre va tous les deux les propulser dans un univers qui les dépasse et leur dévoiler la face cachée de Hallow, une métropole où même les ombres peuvent vous tuer.

 

Mon Avis

Ce premier tome des chroniques de Hallow est vraiment bon et semble plus que prometteur pour la suite. L'intrigue est mystérieuse et à la fin de ma lecture, je ne rêvais que d'une chose, en apprendre plus sur l'univers d'Abby.

Abby est une jeune femme d'origine coréenne et c'est une kao. Cela signifie qu'elle voit l'énergie des objets et des êtres vivants. Il lui est possible de l'absorber. Mais, hormis cela, elle est au même point que le lecteur, elle ne sait rien de plus sur ses pouvoirs et sur la façon de les contrôler. Elle se sert de son don pour voler lors de cambriolages orchestrés par son père et son frère, un pro du hackage.

Abby est très attachante. Elle a une grande répartie et n'hésite pas à en jouer même si cela doit la mettre en danger. Avec les problèmes liés à ses pouvoirs, elle montre une certaine fragilité qu'elle a du mal à gérer.

Concernant les autres personnages, ils sont plutôt intéressants et intriguants. Wallace apporte un peu de charme à l'opus. Il plaît énormément à Abby et leurs rencontres provoquent pas mal d'étincelles. John Smith est mystérieux. Je dirais même qu'il l'est tellement qu'on finit par le détester de ne pas parler plus franchement.

L'auteure a créé un vrai univers pour cette saga. J'avoue que j'aurais aimé en apprendre plus mais c'est vraiment un opus qui pose les bases. On n'a pas le temps de s'ennuyer (bien qu'il y ait quelques passages un peu superflus). Il ne reste plus qu'à attendre une potentielle suite.

Ma Note : 15/20.

Rédigé par Solaine

Publié dans #Livre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article