masse critique

Publié le 1 Juin 2022

Auteures : Marianne Boilève & Magali Le Huche

Editions : Gautier-Languereau

Genre : Jeunesse, Album

Nombre de pages :  152 pages

Pourquoi dit-on myope comme une taupe ? Laid comme un pou ? ou Doux comme un agneau ? Mais surtout, les taupes sont-elles vraiment myopes et les poux vraiment laids ? On dit que les agneaux sont doux et sages mais il n'en a pas toujours été ainsi. Découvrez 7 histoires loufoques inventées à partir de vraies expressions animalières.
 

Mon Avis

Recueil reçu dans le cadre de la Masse Critique jeunesse et jeune adulte de Babelio. 

Cette lecture fut un vrai plaisir. J'ai passé un excellent moment. Les dessins sont superbes et très colorés. Ils attirent l’œil des enfants et surtout, ils facilitent la compréhension de certains jeux de mots qui peuvent être un peu trop subtils pour les plus jeunes.

En fait, ces histoires sont parfaites pour les petits et les grands. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec ce titre et vraiment, quelle belle surprise. C'est drôle et plutôt ludique. Je le recommande à 1000%. Je vais même l'emmener en classe histoire de bien finir l'année.

Ma Note : 20/20.

Voir les commentaires

Rédigé par Solaine

Publié dans #Livre, #Masse Critique

Repost0

Publié le 14 Avril 2022

Auteur : Ben Choquet

Editions : Kennes

Genre : Thriller

Nombre de pages :  396 pages

J'aurais pu, c'était pas malin
Faire avec lui un bout de chemin
Ça l'aurait peut être rendu heureux

Un tueur de pédophiles, un crash d'avion, un meurtre, une exécution et des vieux secrets qui remontent à la surface.

Depuis la mort de sa fille, la vie de Tuco, ancien flic, n'est peuplée que de combines foireuses et de fréquentations peu recommandables. La disparition soudaine du Colonel, son père, va venir bouleverser son quotidien et sa carapace d’antihéros solitaire.

Depuis sa maternité récente, Claire, commissaire, remet en question sa motivation professionnelle et s'interroge sur les risques inhérents à sa fonction. Reprendre du service avec une enquête sur un tueur de bourreaux d'enfants ne va pas améliorer les choses.

Pour ces deux anciens coéquipiers, embarqués malgré eux dans une enquête sombre et complexe, qui de la vie ou de la mort va l’emporter dans un dernier duel ?

Mon Avis

Encore une belle découverte grâce à la Masse Critique de Babelio. Une plume intéressante qui ne laisse pas insensible. Après, c'est quitte ou double. Autant j'ai aimé les points de vue de Claire, autant ceux de Tuco ne m'ont pas plu du tout. Cela reste malgré tout un très bon roman noir.

Tuco est un ancien flic qui a perdu pied après le décès de sa fille suite à une longue maladie. Il quitte son travail et sa femme pour se plonger dans l'alcool. En fait, c'est un personnage qui n'a plus rien à perdre et qui va aller très loin pour comprendre des choses. Claire est commissaire de police qui reprend son poste après la naissance de sa fille. Elle est très touchante parce qu'on la sent perdue avec son travail puis par la suite avec ses sentiments.

Je penses que Tuco est un personnage créé pour faire réagir. Du coup, c'est soit on l'aime soit on le déteste. Il y a un vrai travail d'écriture dans ce récit. On pourrait même croire que c'est écrit à deux mains tellement Ben Choquet travaille en profondeur les différents points de vue. Les chapitres sont courts et très impactants pour le lecteur.

C'est un bon récit qui m'a fait réagir. Claire m'a touché tandis que Tuco m'a gonflé. Mais je crois que le but est atteint pour Ben Choquet. J'ai découvert une plume très sympa qui évolue en fonction de ses personnages et c'est appréciable.

Ma Note : 13/20.

Voir les commentaires

Rédigé par Solaine

Publié dans #Livre, #Masse Critique

Repost0

Publié le 27 Mars 2022

Sous-titre : Les Prêtresses d'Alraïr

Auteur : Gilles Milo-Vacéri

Editions : Editions du 38

Genre : Thriller

Nombre de pages :  369 pages

-Si vous souhaitez plusieurs compagnons pendant votre séjour, il n'y a aucun problème. Hommes ou femmes, à votre guise et selon vos préférences ou vos envies.

Ancien commandant de la DGSI, Angelina Rossi a créé son agence d’enquêtes privées à Rambouillet. Jean-Pierre Hartmann, industriel dans l’armement, la contacte et lui demande de retrouver Géraldine, sa fille disparue, qui est aussi sa collaboratrice. Angelina mène d’abord une enquête de fond puis elle comprend que l’affaire est bien plus compliquée qu’il n’y paraît.

Mon Avis

Énorme coup de coeur pour ce roman. De base, je l'avais mis dans ma sélection parce que je voulais découvrir le style de Gilles Milo-Vacéri. Mais cela s'arrêtait là. Le résumé était sympa sans toutefois me donner réellement envie. Du coup, c'est encore une plus belle surprise. J'ai adoré le style, l'histoire, les personnages. Bref, je veux vite un second tome.

Angelina Rossi est une ancienne de la DGSI qui a monté sa boîte d'enquêteurs privés avec deux autres anciens flics. C'est un personnage très intéressant. Elle est à la fois fragile et forte, remplie d'empathie.

L'enquête en elle-même n'a rien de nouveau puisqu'il s'agit d'une disparition. Mais, il y a un truc très envoûtant qui nous tient en haleine du début à la fin. C'est très riche en indices et pourtant, il faut attendre la toute fin du récit pour obtenir des réponses.

C'est un récit très juste et précis. Il est impossible de ne pas être happé par l'histoire. Les personnages sont très attachants même si j'aurais aimé voir un peu plus les collaborateurs d'Angelina. Je penses qu'ils ont quelque chose à apporter au récit. J'espère vraiment qu'il y aura très vite un second tome.

Un grand merci à Babelio pour cette Masse Critique Mauvais Genres du mois de mars ainsi qu'aux Editions du 38 pour la découverte de ce livre.

Ma Note : 19/20.

Voir les commentaires

Rédigé par Solaine

Publié dans #Livre, #Masse Critique

Repost0

Publié le 7 Février 2022

Auteur : Patrick McGuinness

Editions : 10/18

Genre : Contemporain

Nombre de pages :  377 pages

On prend toujours la question à l'envers : on s'intéresse à la manière dont les choses arrivent, jamais à la manière dont elles n'arrivent pas ; on ne pense pas assez à ce qui aurait pu arriver, à ce qui a failli arriver, à ce qui résonne encore, fantôme du peut-être, soupirant après sa vie dans l'anti-fait.

Au sud de Londres, quelques jours avant Noël, est retrouvé le cadavre d’une jeune femme étranglée. Le narrateur, Ander, officier de police, enquête sur le crime avec son assistant le grassouillet Gary. Suspect : M. Wolphram, voisin de la victime, ancien professeur de lycée en retraite. Il se dit innocent.
Au fur et à mesure que les interrogatoires se multiplient, Ander est pris d’un sentiment de déjà-vu. Il se remémore sa propre éducation dans un pensionnat privé connu pour ses problèmes de harcèlement : M. Wolphram y avait été un de ses professeurs. Solitaire et marginal, passant ses journées à écouter de la musique, il devient la proie de la presse à scandale et des réseaux sociaux. Ils le harcèlent d’injures. Le voici assassin, pédophile, à lyncher. Une journaliste sans scrupules alimente le scandale en publiant des témoignages biaisés sur celui qu’on surnomme désormais « le loup de Chapelton ».
Dans ce subtil mélange d’enquête et de remémoration, Ander en vient à se rappeler une autre affaire où Wolphram avait été mêlé, et où il s’était révélé bienveillant. Défaut majeur dans ce temps où les chiens des réseaux sociaux aboient et réclament la mort d’hommes vite désignés à leur vindicte. Au fait, coupable, l’est-il ou non, le gentil professeur ?

Mon Avis

Déjà un grand merci à Babelio et aux Editions 10/18 pour ce livre reçu dans le cadre de la Masse Critique du mois de janvier. J'avoues avoir été un peu déçue par ce récit, je m'attendais à autre chose. En fait, en commençant ma lecture, je cherchais un récit policier où tout serait remis en question. Et en soit, c'est le cas mais c'est secondaire. J'ai plus eu l'impression d'être dans une rétrospective du personnage principal.

Concernant les personnages, ils sont plutôt bien développés. Mais, le style assez froid et détaché de l'auteur fait que l'on ne s'attache pas du tout. Ils ont fini par devenir très lisse malgré la complexitude.

Pour ce qui est de l'intrigue, c'est très complet. Habituellement, c'est une bonne chose mais dans le cas présent, cela m'a complètement perdue. On passe du passé au présent en un claquement de doigts et c'est assez perturbant. Surtout que je n'ai pas tout de suite compris pourquoi on avait ces souvenirs.

Bref, je ne sais pas trop quoi penser. Je n'ai vraiment pas accroché avec le style de l'auteur. En fait, il m'a manqué de l'humanité. J'ai eu la sensation d'avoir des personnages qui étaient soit caricaturaux soit amorphe. C'est dommage parce que je penses qu'il y avait un vrai truc à faire avec l'intrigue.

Ma Note : 5/20.

Voir les commentaires

Rédigé par Solaine

Publié dans #Livre, #Masse Critique

Repost0

Publié le 18 Décembre 2021

Auteurs : Gropapa & Mickael Brunet

Editions : Evalou

Genre : Album, Jeunesse

Nombre de pages :  32 pages

Alors qu'il navigue le long des côtes françaises, Captain Paul découvre un dauphin pris dans les filets d'un chalutier! Le temps est compté pour sauver le pauvre animal!

Thèmes abordés : Surpêche et Protection de la nature.

Mon Avis

Je suis admirative du travail de Paul Watson et des équipes de Sea Shepherd. Alors certes, certaines actions peuvent choquer mais au moins, elles ont le mérite d'exister et de faire réagir. Du coup, quand j'ai vu que cet album faisait partie de la Masse Critique de Babelio, je me suis empressée de participer. En fait, j'avoues que j'étais assez curieuse de voir comment les actes de Sea Shepherd pouvaient être adaptés à un jeune public.

Je n'ai pas été déçu. Déjà, les dessins sont canons. Il y a assez peu de texte. Mais, les images sont suffisamment parlantes pour que le message soit clair. En fait, ils ont réussi à allier un combat fort à un livre adapté aux petits. Je l'ai même emmené en classe pour que les loulous puissent le feuilleter.

Ma Note : 20/20.

Voir les commentaires

Rédigé par Solaine

Publié dans #Livre, #Masse Critique

Repost0

Publié le 13 Octobre 2021

Sous-titre : L'essence de l'aurore

Auteures : Laia Lopez & Alena Pons

Editions : Hachette

Genre : Fantastique, Jeunesse

Nombre de pages :  345 pages

Chez nous, les indomptables d'Eau, on a un proverbe : "Une Ligue qui commence dans les larmes garde tout son charme. Une Ligue qui commence dans le sang finira tragiquement.

Kat, Emma, Kibibi et Lilith n’ont à première vue rien en commun. Elles viennent toutes de royaumes différents, possèdent toutes des dons et des caractères aux antipodes les uns des autres… Pourtant, leurs destins sont liés. Elles vont devoir faire équipe lors de la 118e édition de la Ligue, une compétition visant à élire les prochains monarques des royaumes de Taïka. Si les quatre jeunes filles veulent être couronnées reines de leurs royaumes, elles n’ont d’autre choix qu’apprendre à se faire confiance et travailler en équipe, peu importe leurs secrets et les alliances qui se forment et se déforment. Parviendront-elles à mettre de côté leurs différends et prouver leur valeur pour remporter la victoire ?
 

Mon Avis

L'univers m'a complètement emballé. Les personnages sont hyper bien travaillés et on s'attache facilement à eux. J'ai beaucoup aimé le fait qu'il y ait des illustrations. Mais du coup, j'ai aussi été frustré. En fait, je crois que j'aurais encore plus aimé si tout le récit avait été une BD. Les dessins sont magnifiques et j'aurais adoré en avoir plus.

Il y a quelques longueurs. Après, on est sur un premier tome qui introduit beaucoup de choses. Ici, c'est tout un univers que l'on découvre et avec lui, ce sont des coutumes et des peuples qu'il faut présenter. Il y a beaucoup de descriptions et assez peu de dialogues. Et, moi qui suis friande des dialogues, cela m'a assez manqué.

J'ai eu un vrai coup de coeur pour le personnage de Lilith. Elle est très intelligente mais elle ne l'étale pas pendant des heures. Elle va droit au but. Shin est très mystérieux. Il apporte une part d'ombre à un récit jeunesse. J'ai eu du mal avec Emma au début. Il faut dire qu'elle n'était pas la plus sympathique. Mais, c'est aussi ce qui va la rendre encore plus attachante. J'ai eu quelques difficultés avec Kat et Kibibi. Elles sont adorables mais je n'ai pas eu le feeling.

Dans l'ensemble, c'est un joli récit. Les illustrations sont tellement belles qu'il en faut plus. A la fin de ma lecture, j'ai regretté de ne pas avoir eu une BD dans les mains. Mais, je n'ai aucun regret. Pour moi, c'est une belle introduction pour cette saga. Et surtout, c'est une belle découverte de Laia Lopez et Alena Pons.

Ma Note : 16/20.

Voir les commentaires

Rédigé par Solaine

Publié dans #Livre, #Masse Critique

Repost0

Publié le 25 Septembre 2021

Auteur : Jean-Frédéric Vernier

Editions : Ateliers Henry Dougier

Genre : Contemporain

Nombre de pages :  192 pages

Ma tête menaçait d'imploser. Le monde était comme une falaise au-dessus de l'océan, qui ne s'effritait plus mais se brisait en vastes blocs, source infinie de bouillonnements.

A neuf ans, isolé suite à un drame familial, Adrien se lie à un loup...
" Chaque nuit, je sortis plus longtemps que la nuit précédente.
Un cri de bête, âpre, émouvant, me fit tourner la tête vers une colline gorgée de soleil. Je crus discerner une silhouette sur la colline. Ses contours se précisèrent. Il s'agissait d'un loup, dont la fourrure, plus blanche que neige, m'aveuglait. "

Hiver 1966.
Adrien et sa mère s'exilent aux confins du Bourbonnais. Déscolarisé, isolé avec une mère de plus en plus lointaine, l'enfant aspire à se raccrocher à quelque chose, à quelqu'un. Près du bois des " Morts-Vivants ", un grand loup blanc rôde alentour et va se lier avec le garçon...
Et si derrière ce conte contemporain se cachait un drame familial tristement ordinaire ?

Mon Avis

Je ne sais pas quoi dire de cette lecture. Je ne suis ni déçue, ni enthousiasmée. Le récit est plutôt court et cela se lit assez rapidement. Et pourtant, j'ai cru que je n'allais jamais en voir la fin. En fait, tout s'éternise. On comprend assez vite certaines choses du récit mais il n'y a pas de révélations claires avant la fin du récit.

L'auteur a un style assez perturbant. Déjà, l'intrigue est très lente. Le récit en lui-même est assez sombre et angoissant. Mais, je crois que ce qui m'a le plus gêné, c'est le personnage d'Adrien. Je trouves que pour un enfant d'une dizaine d'années, il s'exprime trop bien. Il utilise un vocabulaire qui ne colle pas à son âge et du coup, c'est difficile en tant que lecteur de s'immerger totalement dans le récit. En fait, c'est le genre de mots qu'un adulte d'une quarantaine d'années pourrait employer.

Bref, je trouves malgré tout que c'est une jolie découverte. D'ailleurs, je remercies Babelio et sa Masse Critique pour cela. De base, Jean-Frédéric Vernier écrit pour le théâtre et la radio. Cela se ressent dans ce livre. Après, je dois avouer que j'ai assez envie de le découvrir dans un autre registre que celui de L'enfant loup.

Ma Note : 7/20.

Voir les commentaires

Rédigé par Solaine

Publié dans #Livre, #Masse Critique

Repost0

Publié le 27 Août 2021

Sous-titre : Demoiselle d'honneur

Auteure : Meg Cabot

Editions : Hachette

Genre : Jeunesse, Chick-Lit

Nombre de pages :  250 pages

Etre une artiste, c'est plus difficile qu'on n e le pense. Il faut donner beaucoup de sa personne pour rentrer dans son personnage.

Allie est folle de joie : elle va rentrer en CM2 et retrouver son institutrice préférée ! Quand Mme Hunter annonce qu'elle va bientôt se marier, Allie est sûre qu'elle lui demandera d'être l'une de ses demoiselles d'honneur. Après tout, n'est-elle pas une excellente élève et une super actrice ? C'est sûr, Allie a toutes ses chances ! Mais la rentrée scolaire semble lui réserver quelques surprises ...
 

Mon Avis

J'ai eu la chance de recevoir ce titre dans le cadre d'une Masse Critique Spéciale organisée par Babelio et Hachette Romans. Adolescente, j'aimais assez le style de Meg Cabot mais, cela fait bien longtemps que je n'avais pas lu un de ses titres. C'est une assez bonne surprise. Je m'attendais à un récit très enfant et c'est le cas mais, j'ai trouvé une certaine maturité chez Allie qui est très intéressante.

Dans ce neuvième tome, Allie entre en CM2 avec son institutrice préférée Mme Hunter. Ce qui est bien, c'est que vous n'êtes pas obligé d'avoir lu les tomes précédents pour lire celui-ci. En fait, il y a des allusions mais à chaque fois, elles sont remises dans le contexte donc on n'est pas perdu.

Allie est un personnage très sympathique. Comme je le disais, je lui ai trouvé une certaine maturité pour son âge. On s'attache facilement à elle. Elle a tout de même un petit côté agaçant. Elle s'impose des règles qui sont parfois bien trop exigeantes et tirées par les cheveux.

Dans l'ensemble, c'est un récit simple mais qui est touchant. L'amitié qui unit ce groupe de fille est inspirante et malgré les petites chamailleries, j'ai passé un bon moment. En tout cas, c'est le genre de saga qui plaira énormément aux filles de 8-10 ans. Et puis, si cela pouvait donner envie de lire à certaines, pourquoi pas.

Ma Note : 17/20.

Voir les commentaires

Rédigé par Solaine

Publié dans #Livre, #Masse Critique

Repost0

Publié le 9 Juin 2021

Auteurs : Nicolas Duffaut & Fabienne Roulié

Editions : Chocolat !

Genre : Album, Jeunesse

Nombre de pages :  36 pages

Deux voisins, un ours et un singe, rêvent chacun d'un magnifique jardin : plein de palmiers pour l'un, tapissé de fleurs bleues pour l'autre... Ils vont découvrir que le jardinage, ce n'est pas si facile et que si la nature s'en mêle, tout peut arriver !

Mon Avis

Quel bel album ! J'ai eu la chance de le recevoir dans le cadre de la Masse critique de mai organisée par Babelio. Et, je dois avouer que c'est une vraie bonne surprise autant pour le texte que pour les dessins. Et, par dessus tout, il a plu aux enfants et connaissant leur degré d'exigence, ce n'était pas chose aisée.

J'aime beaucoup le message qui passe avec cet album. Il met en avant l'entraide et le vivre ensemble. Ce ne sont pas des notions faciles à comprendre à 5-6 ans mais je trouves que ce livre aide beaucoup.

Les illustrations sont magnifiques et assez étonnantes. On s'attend à quelque chose de très coloré mais finalement, on reste dans une palette de noir, bleu et violet. Cela peu sembler assez froid et sombre mais je trouves que cela apporte un côté audacieux et presque poétique.

Bref, c'est un livre magnifique qui met en avant des valeurs assez floues pour les plus jeunes. Les personnages sont drôles et assez attachants. En tout cas, il a fait sensation auprès des plus jeunes mais aussi des adultes. Je ne peux que le conseiller que cela soit pour son visuel que pour son texte.

Ma Note : 17/20.

Voir les commentaires

Rédigé par Solaine

Publié dans #Livre, #Masse Critique

Repost0